L'Allier Agricole 24 février 2012 à 16h53 |

Agricote - « La transparence du circuit court » selon Agricote

Agricolte, société de courtage basée à Bourges tente de s’imposer comme intermédiaire privilégié entre vendeurs et acheteurs en suivant les prix au jour le jour.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sont concernés les céréales (blé tendre et dur, orge, maïs), les oléagineux et protéagineux (pois, colza et tournesol), les tourteaux et les engrais.
Sont concernés les céréales (blé tendre et dur, orge, maïs), les oléagineux et protéagineux (pois, colza et tournesol), les tourteaux et les engrais. - © Allier Agricole

Supprimer les intermédiaires, « facteurs d’inflation et de prix artificiels ». Voilà l’objectif que se fixe depuis 2007, la société de courtage Agricote. Au cours d’une matinée sur « Le bénéfice de la commercialisation en circuit court », organisée au centre Socio-culturel de Gannat, soixante-dix producteurs ont assisté à l’exposé de Guillaume Hardy, directeur du courtage et Raphael Orski-Richtie, courtier.

Quelle est l’utilité d’un circuit   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Allier Agricole

Question du mois

La performance technico-économique passe-t-elle toujours par des densités élevées?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous