Réussir Aviculture 09 mars 2006 à 11h23 |

Génétique des poules pondeuses - Lohmann vise la persistance de ponte et l´adaptabilité des poules

Fournir une poule qui produit une masse d´oeuf maximale et de qualité et qui s´adapte à différents environnements d´élevage. Tels sont les objectifs du sélectionneur de poules pondeuses d´oeufs de consommation Lohmann.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Deux oeufs de plus pondus par an et par poule à 72 semaines d´âge (1,6 oeuf à 66 semaines), moins de second choix, une meilleure solidité de coquille (+ 1 Newton de résistance/an), 1 g d´aliment consommé en moins par jour sans modification du poids vif de la poule, un gain de 0,5 % de viabilité : tels sont les progrès génétiques annuels annoncés par le sélectionneur de poules pondeuses Lohmann pour ses souches blanche LSL et brune Lohmann Brown. Rudolph Preisinger, le généticien de l´entreprise allemande, a présenté les améliorations passées et à venir des souches Lohmann, auprès de nombreux professionnels de la filière oeufs, lors d´un séminaire à Montfort Le Gesnois (72), le 8 novembre dernier. « En l´espace de vingt ans, illustre-t-il, la masse d´oeufs produite par poule départ Lohmann Brown passée de 18,2 kg en 1984 à 21,24 kg en 2004. »
Sur la même période, l´indice de consommation a baissé de 2,51 kg d´aliment/kg à 2,43 kg/kg et le poids vif de la poule de 2,43 kg à 2,29 kg. « Notre objectif principal de sélection vise une forte production d´oeufs commercialisables par poule départ, un faible coût alimentaire par masse d´oeuf et une adaptabilité des poules à différents environnements », résume le généticien.
Lohmann étudie le comportement de ses animaux pédigrés. Une bague individuelle permet d´enregistrer les allers et venues des poules entre le bâtiment et le parcours. ©D. R.

Intégrer le comportement de la poule
Une partie importante du travail de sélection de Lohmann consiste à améliorer la persistance de ponte et la qualité de coquille (résistance et couleur). Rudolph Preisinger a en effet bon espoir que le cycle de production des poules pondeuses puisse être allongé en France. Mais cela nécessiterait de convaincre la grande distribution dont la plupart des cahiers des charges pour l´oeuf coquille prévoient une durée d´élevage à ne pas dépasser. Dans sa sélection, Lohmann tient davantage compte de critères liés au comportement des poules (agressivité, picage, impact sur la viabilité). « C´est une préoccupation grandissante du consommateur européen », explique-t-il. Enfin, la poule Lohmann devra être capable de s´adapter à tout type d´environnement. « On ne peut pas prédire quelle sera l´évolution des productions alternatives en Europe dans les prochaines années. Élevage au sol, en plein air, volière, biologique : laquelle d´entre elles dominera et dans quelle proportion ? Toujours est-il que nous devons anticiper ces évolutions et sélectionner dès aujourd´hui une poule qui soit performante quel que soit le mode d´élevage. »
Pour évaluer la production individuelle des poules en élevage au sol, Lohmann utilise la méthode du « transponder », mise au point par l´Université de Munich, et du nid à trappe. Les poules, individualisées par une bague électronique, sont dans un bâtiment avec accès à un libre parcours. Le nombre et la durée des passages à l´extérieur du bâtiment, le nid choisi et la séquence d´oeufs pour chacun d´eux, sont enregistrés. « Il reste à savoir, s´interroge le généticien, s´il faut sélectionner des poules qui sortent souvent du bâtiment ou bien qui restent à l´intérieur. »
Chiffres clés
Lohmann France, c´est :
 18 à 20 % de parts de marché ;
 6 millions de poules brunes (Lohmann Brown) ;
 2,2 millions de poules blanches (LSL).
Source : Lohmann

Réagissez à cet article

Attention, les messages sont limités à 1000 caractères.

Caractères restants :

*Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement dans les commentaires.

Recopiez le code :

Code de sécurité anti spam

NASRI MOHAMED | 16 octobre 2008 à 14:58:40

BONJOUR ,je suis docteur veterinaire en algerie je cherche le guide d"elevage de la souche lohmann .MERCI

bawimotom | 23 octobre 2008 à 10:18:37

Je viens d'introduire la souche Lahmann success dans mon élevage de 5000 pondeuses, comme NASRI MOHAMEDE je recherche les informations relatives à leur meilleure prise ne charge. Je vis au Togo (Afrique Occidentale) Meilleure salutation.

cherif walid | 09 septembre 2009 à 23:21:25

je viens à signiler que j'ai un batient de poules pondeuses (lohman)a l'age de 28 semaines,produsant uniquement 90% de production(retart de pic)sachant qu'elles sont elevées dans les meilleurs conductions svp qu'est ce que je peut faire pour acceler le pic?

» Voir l’intégralité des commentaires et réactions à cet article...

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Tient-on suffisamment compte des mycotoxines dans les aliments composés?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui