Réussir Aviculture 29 juin 2017 à 08h00 | Par Armelle Puybasset

Une moindre pénibilité grâce au robot

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Avec le robot TiOne, les éleveurs ont réduit par deux le nombre de passages quotidiens pendant la phase de montée en ponte.
Avec le robot TiOne, les éleveurs ont réduit par deux le nombre de passages quotidiens pendant la phase de montée en ponte. - © P. Le Douarin

Le robot d’assistance TiOne en test sur un lot de poules reproductrices livre ses premiers résultats. Il a été développé par le bureau d’études Cimtech à l’initiative d’un couple d’éleveurs de poules reproductrices chair, Laëtitia et Benoît Savary, souhaitant passer moins de temps à stimuler les poules en début de lot pour éviter la ponte au sol (1). « Sur la bande démarrée mi-janvier, le robot a permis de réduire le taux de ponte au sol de 20 % pendant les quinze premiers jours de montée en ponte », a indiqué Benoît Savary, intervenu lors de la réunion Fermes numériques des chambres d’agriculture de Bretagne. « Il est redescendu deux fois plus rapidement à un niveau 'normal', soit trois semaines au lieu de six pour passer de 35 % à 7 % de ponte au sol. On n’ira pas en dessous de ce seuil car le lot en cours est particulièrement difficile. » Pour l’éleveur, l’objectif initial de réduire la pénibilité du travail est atteint. Le nombre de passages quotidien a été divisé par deux, soit huit à dix tours au lieu d’un passage toutes les demi-heures auparavant (8 km de marche en cumulé !). Par ailleurs, le robot n’a pas eu d’impact négatif sur la courbe de ponte. « Le robot évolue à vitesse lente et projette une lumière au sol pour prévenir les poules. Elles s’habituent rapidement. » L’éleveur s’est associé avec Cimtech pour créer la société Tibot, en charge de la production et de la commercialisation du robot. L’objectif est d’arriver à une version industrialisée pour le Space 2017. « Nous recherchons des élevages pilotes de différentes typologies pour confirmer les bénéfices. » D’autres fonctionnalités peuvent être imaginées et intéresser les éleveurs en ponte comme en chair : bras récupérateur d’œufs, fonction porte-outils, entretien des litières et animation du lot, capteurs… La durée d’autonomie du robot est actuellement de six heures.

Voir aussi artcle Un robot pour réduire la ponte au sol.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pourrait-on ouvrir le capital des élevages pour permettre d’investir ?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui