Réussir Aviculture 14 octobre 2013 à 08h00 | Par Pascal Le Douarin

Dossier - Un Space mi-figue, mi-raisin

Côté commerce, l'édition 2013 du Space a connu un record d'exposants et de fréquentation. En revanche, la composante politique a été absente, en dépit d'attentes très fortes de tous les acteurs des filières.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Exposants et visiteurs au Space 2013.
Exposants et visiteurs au Space 2013. - © P. Le Douarin

Comme prévu par ses organisateurs, le Space 2013 a été une édition exceptionnelle. Avec 114 591 visiteurs, la fréquentation a augmenté de 6 % par rapport à 2012. Et avec 12 298 étrangers enregistrés, la participation internationale a doublé. Côté exposants, malgré ou à cause de la crise en France, les fournisseurs d'équipements avicoles font de nouvelles propositions techniques pour relancer leurs ventes. C'est le cas pour l'ensemble des matériels relatifs à la maîtrise de l'ambiance : régulateurs, entrées d'air, échangeurs, chauffage. Une sorte d'émulation était palpable, car au dam de fournisseurs français, la concurrence étrangère pointe son nez. Déloyale ou non, elle a le mérite d'offrir des alternatives et d'obliger à une remise en cause.

 

« Les mesures d'urgence pour l'aviculture ne sont pas suffisantes »

 

Parallèlement à la foire commerciale traditionnelle, l'autre volonté des organisateurs est de pérenniser l'image d'un lieu d'échanges voulue par Jean-Michel Le Métayer. En hommage au président du Space décédé fin juillet, cette « promesse » a été respectée à la lettre. À part quelques sifflets vis-à-vis des visiteurs politiques, la trêve tacite a évité des mouvements d'humeur, voire de colère. Venu seulement le troisième jour -- certains exposants auraient préféré le mardi, une journée calme pour les affaires -- le Premier ministre, accompagné de celui de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, a fui les manifestants pacifiques de la filière avicole. Tactique politique ou agenda bousculé, l'impact du rendez-vous « manqué » est catastrophique. Les propos n'ont pas rattrapé les actes manqués. Sans réel contenu, le message ministériel est tombé à plat. Aucune annonce importante, mais des propos généraux, comme « répondre à l'urgence ne suffit pas si nous ne préparons pas en même temps l'avenir ». Jean-Marc Ayrault a listé des mesures générales déjà prises : Loi de modernisation de l'économie de 2008, Loi bancaire, extension du crédit d'impôt compétitivité emploi, Loi de finances 2014, soutien de la Banque publique d'investissement, mesures FranceAgriMer pour les élevages, plan énergie-méthanisation-autonomie-azote, simplification des installations classées porcines, révision des ZES, discussions franco-françaises sur la PAC. Et pour finir, la demande aux acteurs régionaux de formaliser un « plan Bretagne ». « Le modèle agricole breton n'est pas mort, mais il doit s'adapter aux évolutions du monde. » Les Bretons apprécieront...
Enfin, comme d'habitude, les allées du Space ont brui des discussions autour de la situation des différents marchés avicoles et de leurs entreprises. Rennes Expo est le seul endroit où les éleveurs peuvent vraiment confronter d'égal à égal leurs points de vue avec celui des dirigeants des coopératives et entreprises dont ils dépendent. Et c'est pour cela qu'ils y reviennent chaque année.

- © P. Le Douarin

:

:

:

:

:

: Pour en savoir plus :

:

: voir dossier de Réussir Aviculture

: d'octobre 2013.

: R.A. 190, p. 10 à 23.

:

:

:

:

:

:

:

:


Au sommaire de ce dossier :


. p. 12 - Une moisson de nouveautés
Matériel

. p. 18 - Les filières ont le sentiment de n'être ni écoutées, ni entendues
Marchés frais et export

. p. 22 - Rechercher les voies de la compétivité
Dinde, canard, poulet

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Actualités
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Question du mois

Tient-on suffisamment compte des mycotoxines dans les aliments composés?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui