Santé animale 25 février 2016 à 08h00 | Par Propos recueillis par Pascal Le Douarin

« Respecter les préconisations à tous les niveaux »

La maîtrise de la parvovirose passe simultanément par la biosécurité, par l’hygiène et par la vaccination du reproducteur et du canard commercial. C'est ce qu'affirme Stéphane Lemière, directeur technique mondial des vaccins aviaires de Merial.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Stéphane Lemière, de Mérial : " La bonne protection vaccinale du caneton est le fruit d'une chaîne de vaccinations sur les reproducteurs, au couvoir et en élevage. "
Stéphane Lemière, de Mérial : " La bonne protection vaccinale du caneton est le fruit d'une chaîne de vaccinations sur les reproducteurs, au couvoir et en élevage. " - © P. Le Douarin

La parvovirose est-elle en recrudescence ?

Stéphane Lemière - "Avec cette maladie à effet économique, nous observons des vagues de cas plus ou moins creusées qui ne sont pas liées à un rythme climatique. Nous suspectons les effets cumulatifs de l’augmentation de la charge du milieu en virus et de l’application collective plus ou moins stricte des règles de prévention (biosécurité, nettoyage-désinfection, vaccination) qui dépassent un   [...]

 

» Lire la suite sur le site Santé animale

Actualités
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Question du mois

Tient-on suffisamment compte des mycotoxines dans les aliments composés?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui