Réussir Aviculture 26 septembre 2013 à 08h00 | Par Véronique Bargain

Réduire les coûts d’équarrissage

ATM Avicole négocie avec les équarrisseurs et souhaite davantage de vigilance pour limiter les surcoûts.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La collecte enlèvement 2012 
a augmenté de 7 % en chair (23 903 t), de 7,8 % en repro (5 606 t) et de 3,3 % en circuit court (847 t) et diminué de 11 % en couvoirs (1 562 t).
La collecte enlèvement 2012 a augmenté de 7 % en chair (23 903 t), de 7,8 % en repro (5 606 t) et de 3,3 % en circuit court (847 t) et diminué de 11 % en couvoirs (1 562 t). - © P. Le Douarin

En 2012, dans le cadre d’ATM Avicole(1), 31 918 tonnes de cadavres (+ 6 %) ont été collectées lors de 110 619 enlèvements. Le poids moyen collecté est de 270-300 kilogrammes. Les petits et les gros enlèvements ont diminué, mais les moyens et les massifs ont augmenté. « Les collectes de plus de 5 tonnes, liées à des sinistres, ont baissé de 19 %, précise Gilles Le Pottier, délégué général d’ATM Avicole, peut-être parce que les coups de chaleur ont été moins forts ou parce que les équipements se sont améliorés. » Les coups de chaleur comptent pour 40 % des sinistres et 45 % sont liés à des dysfonctionnements du matériel (ventilation, alarmes défectueuses ou non réenclenchées). Comme palliatif, il suffirait de neutraliser temporairement les alarmes avec une remise en route automatique. La maintenance régulière des groupes électrogènes est évoquée.
La baisse des petits enlèvements est un point positif. « Ceux de moins de 100 kilos ont diminué de 12 %, sans doute parce que les éleveurs sont mieux équipés en congélateurs, constate Gilles Le Pottier. Mais ces enlèvements, encore trop nombreux, sont ceux qui coûtent le plus cher à la filière. » Beaucoup sont même enregistrés à « zéro », malgré l’enregistrement d’une commande. En cause, un horaire de passage trop imprécis ou un non-respect de la date annoncée.



Appel d’offres en cours pour la période 2013-2015


Des améliorations sont aussi possibles au niveau du matériel. Depuis quelques mois, ATM Avicole teste quinze bacs Friobac de 750 litres. Ces bacs isolés comportent un groupe froid dans leur couvercle. Ils stockent directement les cadavres dans le bac de collecte, mais des améliorations sont encore nécessaires. Une autre piste évoquée est la remise en place de tournées régulières ou encore la possibilité d’anticiper les appels.
En octobre, de nouvelles prestations de collecte et transformation devront être proposées par les équarrisseurs dans le cadre d’un appel d’offres couvrant la période 2013-2015. « En 2012, le coût de l’équarrissage a encore augmenté, constate Patrick Bouron, président d’ATM Avicole. Début 2013, il était de l’ordre de 250 euros/tonne en moyenne nationale. L’élargissement aux circuits courts et aux laboratoires vétérinaires a amorti la hausse des contributions. Mais à l’avenir, nous devons garder notre dynamisme et mettre en place les conditions permettant de réduire les coûts. » Au lieu du découpage régional, le nouveau cahier des charges d’ATM Avicole prévoit un découpage qui permettra à plusieurs sociétés de postuler sur un département, avec au final une baisse espérée des coûts. Le prix sera aussi décomposé, avec un prix par tonne pour les enlèvements inférieurs à 7 tonnes, un prix au kilomètre pour ceux au-delà et une rétrocession à ATM pour les volumes collectés à des fins de transformation (amendement, graisse). Les premières offres doivent être présentées début juillet, avec sans doute l’impact encore non connu de l’écotaxe.


(1) Les filières ponte et foie gras détiennent chacune leur propre ATM.

Adhésion de toute la filière

. 13 494 éleveurs adhèrent à ATM Avicole, dont 460 éleveurs en circuits courts, 8 éleveurs belges, les autres à travers 140 organisations de production et 89 couvoirs.
. S’ajoutent 105 abattoirs qui assurent 90 % du financement de l’équarrissage, et désormais 47 laboratoires vétérinaires.
. Trois sociétés assurent l’essentiel des enlèvements : Sifdda, Atemax et Monnard.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Tient-on suffisamment compte des mycotoxines dans les aliments composés?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui