Réussir Aviculture 21 décembre 2012 à 09h57 | Par P. Le Douarin

Paiement des créances d’avant le 1er juin 2012 - Doux propose un plan de remboursement à ses éleveurs

La direction du groupe Doux vient de proposer un calendrier d’apurement de sa dette à ses éleveurs intégrés, en dehors du secteur multiplication.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

 

L’annonce a été faite mardi 18 décembre lors d’une réunion avec l’association des éleveurs Doux de Bretagne. Selon Christine Gannat, présidente de l’association bretonne, ce plan a été validé par les administrateurs judiciaires.

 

Les éleveurs créanciers partis volontairement ou à la suite de la liquidation de Doux Frais ne sont pas concernés.

 

Il s’agit de mettre les éleveurs à égalité vis-à-vis de la créance résiduelle rapportée au mètre carré de surface d’élevage. Pour certains d’entre eux, elle atteindrait 10 euros /m2.

 

Le groupe propose le remboursement sous la forme d’avances jusqu’en juin 2015 :

- en janvier 2013, la créance sera ramenée à 4 euros/m2 au maximum pour tous, Doux avançant la différence ;

- en juin 2013, la créance est ramenée à 2 euros/m2 ;

- en juin 2014, la créance est ramenée  à 1 euro/m2 ;

- en juin 2015, versement du dernier euro/m2.

 

De plus, à partir de janvier prochain, les éleveurs seront payés à 30 jours au lieu du paiement comptant actuel.

 

Ce dispositif est un moyen pour Doux de s’assurer une plus grande fidélité des éleveurs créanciers, au moins jusqu’en juin 2015. Pour les éleveurs, c’est mieux qu’un plan de remboursement sur dix ans, mais dans l’hypothèse d’une liquidation du groupe le retour au paiement à 30 jours crée potentiellement une nouvelle créance.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Actualités
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Question du mois

Tient-on suffisamment compte des mycotoxines dans les aliments composés?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui