Réussir Aviculture 09 juillet 2013 à 09h36 | Par Arnaud Marlet

Les charges variables plombent les résultats

En volailles de chair, grâce à une augmentation de la productivité, les résultats techniques sont bons, mais les marges diminuent. Et, à lui seul, le coût de l’aliment assombrit l’horizon. C'est ce que révèle l'enquête avicole 2012.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les prix du gaz s’envolent. À ce rythme, on atteindra 1500 €/t en 2020.
Les prix du gaz s’envolent. À ce rythme, on atteindra 1500 €/t en 2020. - © P. Le Douarin

« Sous réserve que les lots aient été payés à 100 % et malgré une tendance à la baisse, les marges brutes témoignent de bons résultats pour les éleveurs », annonçait Elodie Dezat, coordinatrice de l’enquête avicole, lors de la présentation des résultats fin mai à Angers. Réalisée par les chambres d’agriculture du Grand Ouest, cette enquête a sondé près de 600 éleveurs de dix-neuf départements. L’échantillon représente plus de 5200 lots récoltés désormais sur une année civile. Premier enseignement, « malgré le vieillissement des poulaillers, les éleveurs ont continué d’investir dans des rénovations, encouragés par les plans d’aide ». Économies d’énergie et amélioration de l’ambiance remportent la palme des investissements, encore boostés par les PPE. Face à l’augmentation du prix du gaz, ces sujets sont même primordiaux. À ce propos, Christophe Labour, président de la FRSEA volaille des Pays de la Loire, espère l’annonce prochaine d’une écoprime dans le cadre du plan C2E. « À défaut, le dynamisme que l’on entrevoit en termes de rénovation et construction va s’arrêter », prévient le responsable syndical.



Améliorer les relations avec la grande distribution


Pour les responsables de la commission avicole des chambres d’agriculture du Grand Ouest, la principale difficulté de la filière vient de l’envolée du coût des matières premières et surtout de « l’incapacité de celle-ci à répercuter cette hausse sur le prix de vente ». Autrement dit, dans le viseur des responsables professionnels, se trouvent les négociations avec la grande distribution. Une situation qui devient d’autant plus tendue quand, dans le même temps, les opérateurs ont demandé et obtenu une baisse ponctuelle de la rémunération du poids vif. Si, pendant un certain temps, les contrats ont joué un rôle protecteur, cette époque semble révolue.
Autre point noir de l’année avicole 2012, le dépôt de bilan du groupe Doux et la baisse des restitutions. « L’activité export représente environ le quart de la production française de poulet. Si tout ce volet devait revenir sur l’activité frais, cela poserait des problèmes alors que nous avons le débouché à l’export vers les pays tiers », souligne Didier Goubil, président du pôle aviculture des chambres d’agriculture de Bretagne.

 

« La conjoncture laisse craindre une prochaine dégradation des marges »

 

L’autre sujet d’inquiétude, c’est l’importation en volailles standard, équivalent à 44 % des poulets consommés en France. « Il faut à tout prix que l’on améliore ce ratio », estime Christophe Labour. Parmi les pistes de réflexion menées par les responsables professionnels pour améliorer la rentabilité des élevages, l’une mène à la taille des ateliers. « En France, en volailles standard, la moyenne des élevages est à 1 800 m2, quand elle est de plus de 3000 m2 en Allemagne », poursuit Christophe Labour. Avant de conclure : « Avec des élevages plus grands, on pourrait réaliser des économies d’échelle et investir dans des équipements comme des chaudières biomasse. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Tient-on suffisamment compte des mycotoxines dans les aliments composés?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui