Réussir Aviculture 07 août 2013 à 11h10 | Par Laurence Mouquet

Le Sud-Est avicole veut maintenir son poids économique

Devant la fin programmée de certains financements, l’Afivol veut se battre pour maintenir le poids de l’aviculture rhonalpine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Afivol

« Pessimiste, mais combatif » : ainsi s’est défini Gilles Lassus, président de l’Afivol(1), lors de l’assemblée générale de l’association en juin 2013. Un président qui se déclare inquiet dans une conjoncture difficile et alors que certains financements arrivent prochainement à leur terme. « Il existe un soutien non négligeable à la filière », reconnaît-t-il néanmoins. Au total, les aides institutionnelles bâtiments à la filière avicole régionale se montent à 2,66 millions d’euros pour 2012, auxquels il faut ajouter l’accompagnement financier des opérateurs. Mais certaines lignes de crédits seront taries en 2014. Ainsi, le contrat de plan État-Région prend fin en 2013. « Quels crédits pour 2014 ? », s'interrogent les professionnels.
Du côté du Plan de modernisation des bâtiments d’élevage, les subventions demandées concernent plus d’une centaine de créations de bâtiments et une dizaine pour l’abattage et la transformation, pour un total de 881 000 euros. Mais l’enveloppe restante pour 2013-2014 est limitée à 320 000 euros.



Se donner les moyens de produire « local »


Pour le Plan de performance énergétique, vingt-huit dossiers ont été retenus pour 485 000 euros de subvention, soit les deux tiers de l’enveloppe 2013. De même, dans le Crof 2 (contrat régional d’objectif et de filière), les financements concernant la production et la promotion des produits sont déjà bien entamés.
« Nous voulons croire qu’il y aura encore demain des volailles diversifiées et locales dans l’assiette du consommateur de Rhône-Alpes », appelle de ses voeux le président de l'Afivol.


(1) Association régionale de la filière volaille Rhône-Alpes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Tient-on suffisamment compte des mycotoxines dans les aliments composés?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui