Réussir Aviculture 21 octobre 2014 à 08h00 | Par P. Le Douarin

Le groupe Almunajem au capital de Doux

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Par un communiqué laconique du 20 octobre, le groupe Doux informe que le groupe saoudien Almunajem, son principal client depuis plus de 40 ans sur le marché export, va entrer à son capital.


Almunajem va convertir sa créance et souscrire à une augmentation de capital qui in fine représentera 25 % de ce dernier.

Les autres 75 % seront détenus par D&P Participations, le holding de la famille Calmels.


Le montant n’a pas été précisé, mais une créance de 10 millions d’euros avait été évoquée lors de la période de redressement judiciaire.


Cette entrée au capital devait initialement se dérouler à la fin du premier trimestre. Un retard qui était imputé au flou juridique entourant les difficultés de la filiale brésilienne Frangosul.


Stéphane Le Foll a salué cette nouvelle, « qui constitue une nouvelle étape très importante dans la consolidation et la pérennisation de la filière d’export de volaille. » Il a aussi souligné ce partenariat « stratégique » entre l’Arabie saoudite et la France.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Tient-on suffisamment compte des mycotoxines dans les aliments composés?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui