Réussir Aviculture 30 avril 2014 à 08h00 | Par Armelle Puybasset

L'Anses se penche sur les cages aménagées

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Très fréquemment les éleveurs n'emploient pas d'aire de grattage, 
et dans presque tous les cas 
n'utilisent pas de « litière ».
Très fréquemment les éleveurs n'emploient pas d'aire de grattage, et dans presque tous les cas n'utilisent pas de « litière ». - © P. Le Douarin

L'Anses a émis un avis sur deux points qui posent problème lors de l'application concrète de la directive sur la protection des poules pondeuses : le nid et la mise à disposition d'une litière permettant un comportement de picotage et de grattage. L'Anses avait été saisie par le ministère de l'Agriculture en juillet 2013. L'agence rappelle d'abord que le nid ne fait pas partie de la surface utilisable pour calculer la densité. Les critères d'un nid adapté aux besoins de la poule sont : une séparation nette du reste de la cage et un espace clos, un revêtement de sol adapté (gazon artificiel et non un simple grillage), peu d'éclairage (plus sombre qu'ailleurs), l'absence de mangeoire et de perchoir. Concernant l'aire de grattage-picotage, l'avis reconnaît l'absence de matériaux adaptés pour le support comme pour la litière. L'Anses identifie des besoins importants de recherche sur la « litière » à distribuer (composition, quantité, fréquence). Le plus prometteur semble être un bloc friable qui persisterait sur toute la bande.
En attendant, « l'utilisation du tapis gazon artificiel avec distribution de litière (aliment, son...) plusieurs fois par jour peut constituer un aménagement satisfaisant. »
L'agence reconnaît les contraintes d'une telle solution, notamment l'aspect sanitaire et la gestion de la ponte hors nid.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Tient-on suffisamment compte des mycotoxines dans les aliments composés?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui