Réussir Aviculture 29 octobre 2015 à 08h00 | Par P. Le Douarin

Hendrix Genetics va racheter le couvoir Coolen

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Depuis 1985 Coolen avait noué un partenariat avec la société britannique Kelly, pour commercialiser des dindes traditionnelles en Allemagne et sur l’Europe
Depuis 1985 Coolen avait noué un partenariat avec la société britannique Kelly, pour commercialiser des dindes traditionnelles en Allemagne et sur l’Europe - © P. Le Douarin

Le sélectionneur de dinde Hendrix Genetics, via sa filiale Hybrid Turkeys, annonce qu’il sera l’actionnaire majoritaire de Coolen, le plus grand couvoir de dindes des Pays-Bas, d’ici à fin de cette année.

Pour Hendrix Genetics, disposer d’outils aux Pays-Bas est intéressant pour fournir le marché allemand, déjà alimenté par Coolen, et pour exporter hors d’Europe.

Les deux entreprises voient l’intérêt commun de développer les marchés des dindes traditionnelles noires et bronzées.

Par ailleurs, Coolen s’est diversifié dans les productions animales traditionnelles (porc Essex, bovin Limousin, dinde noire Kelly) sous la marque « Flavours of the farm.»

Coolen, un long passé dans la dinde

La troisième génération Coolen dirige encore l’entreprise, crée en 1960, initialement pour multiplier la souche américaine River Rest.

Thieu Coolen lança son propre programme de sélection en 1972 sous la marque Indico.

En 1979, les lignées furent achetées par le sélectionneur néerlandais Euribrid et rebaptisées Hydon.


Deux ans plus tard, Euribrid acquis le Canadien Hybrid Turkeys. Le matériel génétique Coolen fut transféré en Amérique dans le programme de sélection nord américain.


En 1985, Paul Kelly (fils de Derek Kelly, ancien directeur export de River Rest Turkeys)  et Henk Coolen (fils du fondateur) décident de collaborer dans le domaine des dindes traditionnelles colorées.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Tient-on suffisamment compte des mycotoxines dans les aliments composés?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui