Réussir Aviculture 01 septembre 2017 à 14h00 | Par P. Le Douarin

Toute la palette génétique au Space

L'ensemble de l'offre génétique avicole est présente, avec six sélectionneurs en ponte (Dominant, Hy-Line, Isa Hendrix, Lohmann, Novogen, Tetra), quatre en poulet (Aviagen, Cobb, Hubbard, Sasso), deux en dinde (Aviagen, Hendrix Genetics), deux en canard (Grimaud, Orvia).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Space

Orvia : Relever les enjeux majeurs

Quatre problématiques sont au coeur de la stratégie du groupe Orvia. D'abord le contexte influenza, avec pour conséquences la dispersion territoriale des couvoirs et des élevages, leur haut niveau de biosécurité, la diversification des produits et des marchés. Orvia s'engage aussi dans une démarche de bien-être des animaux, avec un programme en cinq axes. Ses investissements industriels misent sur l'innovation, en vue d'optimiser la gestion des flux, la maîtrise sanitaire et la pénibilité. Conscient de la nécessité d'informer, d'expliquer et de rassurer, le groupe Orvia va ouvrir les portes de ses couvoirs et élevages. Enfin, l'implantation du siège social à Nantes en 2018 marquera une nouvelle étape.

Hall 10, stand B 36

 

Grimaud Frères Sélection : Du nouveau en canard

Le nouveau canard Barbarie R71 Médium V1 a confirmé un gain de 50 g d'IC par rapport au R71M avec une meilleure viabilité. La génération V2 progresse notamment sur les filets et l'indice de consommation. Le sélectionneur mène les mêmes actions avec le Barbarie R71 Lourd. Les nouveaux mulards Hytop 82A et Hytop 85A, V1 et V2 (croisement femelle M12 ou M15 par mâle CF8A) apportent un gain en foie et viande, tout en gardant viabilité et rusticité. Grâce au scanner, d'autres avancées sont attendues d'ici 2020 (rendement, conformation et dégraissage des carcasses). Le traitement des griffes du caneton à un jour est proposé en Barbarie, avec une adaptation en cours pour les mulards. Le sélectionneur accouveur recherche des éleveurs indépendants ou des sites de production.

Hall 10, Stand B41

 

Cobb : Augmenter son marché en Europe

« Le poulet Cobb 500 est reconnu en France pour son uniformité et son rendement élevé, ainsi que pour l'efficacité alimentaire et la viabilité, assure Frédéric Moumaneix du sélectionneur Cobb Europe. Cette souche apporte des gains à la fois à la production et à l'aval. » Plus de 15 millions d'euros d'investissements ont été réalisés aux Pays-Bas pour doubler l'amélioration génétique et développer d'autres lignées. Cobb investit aussi dans les élevages et couvoirs pour fournir des grands parentaux.

Hall 10 stand C64

 

Aviagen Turkeys : Deux souches en test

Aviagen Turkeys investit pour développer de nouveaux produits comme le mâle TP6 ou le croisement TP7 lourd à haut rendement filet. Ils complèteront le croisement super médium Prémium adapté aux conditions en forte densité, le croisement Lourd Big6 destiné au marché des 20-22 kg, les croisements alternatifs bronzé ou blanc, qui répondent à une demande émergente. Le sélectionneur recherche des éleveurs de dindes reproductrices pour le couvoir Le Sayec, racheté en 2016, en neuf ou en reconversion.

Hall 10A, stand C66

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pourrait-on ouvrir le capital des élevages pour permettre d’investir ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui