Réussir Aviculture 20 mars 2014 à 08h00 | Par Pascal Le Douarin

Fort recul des aliments en Bretagne

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © C. Gérard

 

 

 

Bilan 2013. Avec ses chiffres de 2013, Nutrinoë, l’association des fabricants d’aliments de Bretagne, confirme que la consommation d’aliments composés est un des meilleurs indicateurs de la dynamique des filières d’élevage. Estimés à 8,15 millions de tonnes, les volumes ont régressé de 230 000 tonnes (-2,6 %), l’équivalent d’une usine moyenne. La situation est contrastée selon les productions. Seul l’aliment bovin progresse de 4,3 %, mais il ne pèse que 14 % du total.

- © Infographie Réussir

 

 

 

La volaille recule de 3,5 % : à 3 millions de tonnes, les volumes sont revenus à ceux des années 1990-1991. La pondeuse progresse de 5,4 % (1 million de tonnes), le poulet est stable (1,15 million de tonnes), tandisque la dinde recule de 19 % (600 000 t) et que le canard la talonne avec -17 %.
Enfin, le porc recule de 4,2 %, avec le plus fort recul en valeur absolue (170 000 tonnes).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Actualités
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Question du mois

Tient-on suffisamment compte des mycotoxines dans les aliments composés?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui