Réussir Aviculture 09 février 2015 à 08h00 | Par Pascal Le Douarin

EuroTier, toujours « Kolossal »

En dépit de l’absence annoncée du World Poultry Forum et d’exposants avicoles, l’édition 2014 de Hanovre démontre qu’EuroTier reste vraiment LE salon de l’élevage, incontournable en Europe.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En attirant 30 000 visiteurs internationaux à l’édition 2014, EuroTier démontre qu’il est un salon d’affaires incontournable.
En attirant 30 000 visiteurs internationaux à l’édition 2014, EuroTier démontre qu’il est un salon d’affaires incontournable. - © P. Le Douarin

N’en déplaise aux organisateurs de salons nationaux d’élevage, EuroTier joue dans une catégorie supérieure et dépasse largement son cadre allemand. Ville de commerce depuis le Moyen Âge, Hanovre perpétue la tradition. Son site d’exposition est exceptionnel par la qualité de ses installations et par ses dimensions. Près de 2500 exposants (dont 136 français) venus de 49 pays étaient présents dans les activités touchant à l’élevage des bovins, des porcins et des volailles : énergie, transport, alimentation, machines et équipements d’élevage, santé et hygiène… Quatre jours ne suffisaient pas aux 156 000 visiteurs badgés pour faire un tour détaillé des 120 000 m2 d’exposition. Pour cette édition, les organisateurs n’avaient pas voulu mettre un accent particulier sur la volaille. Pourtant bon nombre de fournisseurs étaient venus, à l’exception du Showco (collectif international d’exposants avicoles)(1) et des équipementiers d’abattage. Les leaders génétiques étaient présents : Aviagen, Cobb, Hendrix Genetics, ainsi que des accouveurs allemands. Les sociétés de nutrition aussi, notamment les firmes services françaises, venues pour capter l’attention de la clientèle internationale, surtout asiatique et moyen-orientale.
C’est dans le secteur de la climatisation des bâtiments que l’éleveur et le technicien avicole français pouvaient trouver une offre abondante. Parmi les fournisseurs de boîtiers de régulation, le Français Tuffigo Rapidex a eu fort à faire face aux Néerlandais Fancom et Stienen, ainsi qu’aux Danois Dacs et Skov.


Des équipementiers peu connus en France


Tous sont passés à l’écran tactile et au boîtier connecté pour permettre un pilotage centralisé à distance (Farm on line de Skov, Farm connect de Stienen, régulateur Arteria chez Fancom). Tous sont adeptes de la ventilation longitudinale avec des admissions par de petites trappes (TPI, Light Progress, Fancom, Tuffigo, Reventa…), et des sorties en pignon par des ventilateurs de grande capacité. Tous les fabricants de ventilateurs proposent des appareils de plus en plus économes, aux normes EC (Dacs, Fancom, Munters, Multifan, Vostermans, Ziehl-abbeg…). Celui qui se revendique comme le champion est le Danois Dacs, inconnu en France. Son modèle Magfan de 51 700 m3/h à 0 Pa de dépression (cadre de 1,6 m par 1,6 m) consommerait 9,7 watts pour 1000 m3 d’air extrait, deux fois moins que Munters, le second. Jens Dybdahl, de Dacs, affirme que les turbines de 40 000 m3/h, choisies pour leur bon prix, sont techniquement dépassées. Désormais, on trouverait mieux à 60 000 m3/h. Enfin, une problématique pour l’instant nord-européenne était largement abordée. Les dispositifs de captation de l’ammoniac et des poussières de l’air extrait sont légion. En porc comme en volaille, des règlements nationaux imposent ce type de dispositif (Danemark, Pays-Bas). La capture de l’ammoniac est basée sur le lavage de l’air à l’acide sulfurique (Inno +, Munters) et l’abattement en poussières est souvent réalisé par l’eau (Reventa). Ces laveurs peuvent être raccordés à des échangeurs de chaleur air/air (Reventa, Schönham-mer) ou air/eau car l’énergie récupérée est plus facile à transporter. De sorte que la palette des solutions techniques est vaste. Dans les bâtiments nouvellement construits, les éleveurs cherchent à combiner plusieurs sources d’énergies : géothermie, aquathermie, échangeurs de chaleur de grande taille, chauffage au gaz. La créativité des ingénieurs et thermiciens n’a pas de limite, hormis celle du portefeuille des éleveurs.


A gauche :  le Dozer, porte-outils polyvalent mais à un prix élevé. A droite : maquette du lavamatic. Un exemple parmi les nombreux dispositifs de nettoyage physico-chimique de l’air proposés.
A gauche : le Dozer, porte-outils polyvalent mais à un prix élevé. A droite : maquette du lavamatic. Un exemple parmi les nombreux dispositifs de nettoyage physico-chimique de l’air proposés. - © L. Vimond/P. Le Douarin

1 - L’Adepta ne rate pas EuroTier

L’association française créée pour le développement des activités commerciales d’équipementiers agricoles à l’international était présente à EuroTier. La structure compte 230 adhérents pour lesquels elle prospecte les marchés internationaux et organise des synergies entre entreprises, de manière à faire le poids sur des projets « clés en main ».

« Nous essayons de chasser en meute », résume Alain Réocreux, le président de la filière élevage. L’association réalise des missions de prospection, organise des séminaires, participe
aux salons. Dans la section avicole, déjà bien structurée avec un bureau à Dakar, l’Afrique francophone est une zone de prospection privilégiée.
Les autres zones demandeuses de savoir-faire sont l’Asie, ainsi que l’Inde, le Pakistan, le Moyen-Orient.

www.adepta.com

 

2- Dozer, mini auto-moteur multi-usage

Westermann propose un automoteur diesel compact (1,83 m de long, 1 m de large) à six roues motrices (avec ou sans chenilles) pour réaliser des tâches dans les poulaillers. Avec ses outils spécifiques montés à l’avant ou à l’arrière, il peut balayer le sol, nettoyer un caillebotis, laver des lignes de mangeoires, remuer une litière, racler, épandre de la sciure… Le Dozer est vendu 13 000 euros nu en Allemagne, plus ses accessoires (1000 à 4000 euros par outil). La marque est représentée en France par la société Cochet.

www.westermann-radialbesen.de

 

3 - Lavamatic, nouveau laveur d’air Reventa

L’équipementier allemand, fournisseur de l’échangeur air/air de Pal France, mettait en avant le module préfabriqué Lavamatic pour dépoussiérer l’air sortant. Trois procédés sont activés : filtre à grosses poussières, rouleau de captation de l’ammoniaque et des fines poussières, désodorisation au dioxyde de chlore.
La consommation électrique est de l’ordre de 0,15 kWh par place de poulet et par an.
Il est disponible en 25 000 m3/h et 50 000 m3/h.

A gauche : le boîtier de la pompe doseuse Dosatron sera adaptable sur le bas de la pompe doseuse. A droite : l’Aérosolution combine trois fonctions .
A gauche : le boîtier de la pompe doseuse Dosatron sera adaptable sur le bas de la pompe doseuse. A droite : l’Aérosolution combine trois fonctions . - © P. Le Douarin

4 - Aérosolution, une entrée d’air « intelligente »

Stienen a conçu Aérosolution, une entrée d’air qui n’est pas influencée par les courants d’air extérieur. L’air entre toujours dans le poulailler avec la même incidence (angle de 22 degrés) et une valve compense les différences de pression entre les trappes d’entrée. La nouveauté est qu’un échangeur air/eau a été ajouté avant l’entrée.
Il permet de réchauffer l’air entrant
ou même de le refroidir en été.

www.youtube.com/user/stienenBE1

 

5 - Une pompe doseuse Dosatron connectée

Le Français Dosatron International a présenté le prototype d’un adaptateur permettant de connecter ses pompes doseuses à internet.
Il est muni de trois capteurs (impulsion à l’aspiration, position de la réglette de dosage, détection du niveau dans le bac). Le système assurera la traçabilité (historique des traitements et transfert des données), donnera des alertes (refoulement, fin de bidon…), détectera
les surdébits (double comptage), calculera les temps de fonctionnements (alerte d’entretien).
La commercialisation devrait démarrer fin 2015, après la phase de tests sur le terrain.

www.dosatron.com

 

(1) http://www.showco.org

En savoir plus

Dacs : www.dacs.dk
Inno + : www.inno-plus.nl
Fancom : www.fancom.com
Light Progress : www.lightprogress.net
Munters : www.munters.com
Reventa : www.reventa.de
Schönhammer : www.schoenhammer.de
Skov : www.skov.com
Stienen : www.stienenbe.com
TPI : www.tpi-polytechniek.com
Tuffigo-Rapidex : www.tuffigorapidex.com
Vostermans : www.vostermans.com
Ziehl-Abbeg : www.ziehl-abbeg.com

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Tient-on suffisamment compte des mycotoxines dans les aliments composés?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui