Réussir Aviculture 11 octobre 2012 à 11h56 | Par P. Le Douarin

Doux tarde à rembourser les créances aux éleveurs

Abonnez-vous Réagir Imprimer

En ce jeudi 11 octobre, la situation du paiement anticipé des créances des éleveurs est encore confuse. Le versement des 50 % promis a d’abord concerné les éleveurs indispensables pour la poursuite de la production de Doux et les plus vindicatifs. Le paiement a donc commencé début octobre par le noyau de Vendée, ensuite la Bretagne, puis Laval en fin de semaine dernière qui comporte des éleveurs pouvant encore intéresser le groupe.

Quant aux éleveurs du Nord-est et du Centre, ils attendent toujours. De plus, il leur a été signifié qu’ils ne toucheront que les 36 % provenant de la vente du cheptel vif cédé avec les usines. Sylvie Mode, représentante des éleveurs du Nord, ne décolère pas. « Charles Doux avait promis de verser 50 % à tous les éleveurs. Cela a pesé dans la balance au moment d’examiner les offres de reprise. » L’éleveuse est déterminée à ne pas se laisser faire. « On retournera à Châteaulin s’il le faut. » De plus, elle déplore que les éleveurs n’aient reçu aucun courrier du groupe leur expliquant la nouvelle situation. « En Septembre, nous avons dû demander à Doux de nous signifier la rupture du contrat. On n’avait plus de mises en place depuis juillet, pas le droit de travailler ailleurs et aucune nouvelle. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Tient-on suffisamment compte des mycotoxines dans les aliments composés?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui