Réussir Aviculture 03 mars 2015 à 08h00 | Par Armelle Puybasset

Des smartphones pour étudier les déplacements des poulets

Dans ses fermes de référence, avec ses partenaires éleveurs, la chaîne de restauration rapide McDonald’s teste des pratiques innovantes. A la ferme du Grand Coudray en Bretagne, le smartphone est devenu un outil d'analyse du comportement des poulets.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Des smartphones 
fixés au plafond enregistrent 
les déplacements 
des poulets.
Des smartphones fixés au plafond enregistrent les déplacements des poulets. - © McDonalds

Dans chaque bâtiment de l'exploitation avicole du Grand Coudray, à Plouasne dans les Côtes-d'Armor, deux smartphones mis en mode photo et fixés au plafond, l’un orienté vers les femelles, le second vers les mâles, enregistrent la position des poussins. Toutes les quinze secondes, les données sont envoyées par wifi vers un serveur qui, à l’aide d’algorithmes, calcule la vitesse et la direction des déplacements des volailles. L’objectif de la technologie Optical Flow est de déterminer si le déplacement des volailles dans le poulailler peut être un indicateur pertinent du bien-être. « En temps normal, les volailles se déplacent à des vitesses et dans des directions homogènes, explique Hugo Jansen, de Cargill. Il a été démontré que des mouvements hétérogènes entre congénères pouvaient être prédicateurs d’un problème de bien-être, environ quinze jours avant l’apparition des premiers signes visibles. C’est une alerte supplémentaire au service de l’éleveur. » Cette technologie a été expérimentée depuis trois ans
à l’université d’Oxford et dans des élevages du Royaume-Uni, mais avec un dispositif d’enregistrement plus lourd (caméras). L’élevage de Jean-Philippe Grissault est le premier à tester la technique d’enregistrement par smartphone et les premiers résultats sont encourageants.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Tient-on suffisamment compte des mycotoxines dans les aliments composés?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui