Réussir Aviculture 14 juillet 2012 à 20h45 | Par P. Le Douarin

Dernière proposition de Charles Doux - Les éleveurs appelés à entrer au capital du groupe Doux

Dans une lettre du 13 juillet, Charles Doux entend associer les éleveurs à son plan de continuation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Alors que son groupe a été mis en vente par les administrateurs judiciaires, Charles Doux prépare un plan de continuation. Il le confirme dans son courrier du vendredi 13 juillet adressé aux éleveurs, signé de sa main et de celle de son fils Jean-Charles, directeur général.

Il fait le constat du « prix dérisoire » des offres faites par le consortium réuni par Sofiprotéol, avec pour conséquence l’arrêt programmé d’environ 400 000 m2, c’est-à-dire l’équivalent de 200 élevages.

 

Remboursement partiel des créances

 

Charles Doux contre-attaque en proposant de rembourser aux éleveurs 50 % des arriérés dus au 1er juin avant fin septembre dans le cas où le tribunal de commerce autoriserait la poursuite de l’activité jusqu’à la fin de l’année. Le solde sera versé dans le cadre du plan de continuation, dont les détails ne seront pas révélés avant le 15 octobre, « pour des raisons techniques » indique le PDG.

Pour l’avenir, le PDG entend maintenir l’activité grand export et restructurer le pôle frais. Ce qui impose de « trouver une solution qui maintienne leur outil de production. ». Les éleveurs sont également appelés à entrer au capital du groupe sous condition d’accepter le plan de continuation. Enfin, Charles Doux propose aux éleveurs de désigner des représentants qui « auront accès à toutes les informations financières et qui participeront avec nous à l’élaboration du plan .»

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Tient-on suffisamment compte des mycotoxines dans les aliments composés?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui