Réussir Aviculture 13 février 2015 à 08h00 | Par P. Le Douarin

Décès de Charles Doux, un patron de la volaille

Charles Doux est décédé le 12 février dans sa 77ème année, affaibli après une attaque cérébrale survenue fin 2013.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Charles Doux s'est éteint d'un arrêt cardiaque dans la nuit du mercredi 11 au jeudi 12 février
Charles Doux s'est éteint d'un arrêt cardiaque dans la nuit du mercredi 11 au jeudi 12 février - © DDR

Depuis les années 70, l’homme avait profondément marqué de son empreinte le paysage de l’aviculture bretonne et française.


En 1975, il avait succédé à son père Pierre, négociant de volailles vendéen implanté à Chateaulin (29) en 1955. La décennie précédente, son père avait lancé l’industrialisation de l’abattage et le commerce du poulet congelé.


Charles Doux a développé l'industrialisation à toute la chaine de production du poulet et internationalisé le groupe, d’abord avec le poulet congelé « export » produit spécialement pour le Moyen-Orient. Doux s’était aussi implanté en Espagne, en Allemagne et finalement au Brésil en 1998, en réaction aux accords du Gatt de 1994-1996.


Dans les années 90, Charles Doux s’était aussi intéressé au marché français du frais avec le rachat de plusieurs entreprises (Guyomarc’h Père Dodu, Picor, Codivol, Soprat…). Le groupe Doux était alors le numéro un français.


Les années 2000 ont été marquées par la montée des difficultés financières et les fermetures régulières d’outils industriels.


Après le dépôt de bilan de 2012, Charles Doux s’était retiré de la direction du groupe au profit de son fils Jean-Charles, nommé directeur général délégué en mai 2012 puis PDG d’avril 2013.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Tient-on suffisamment compte des mycotoxines dans les aliments composés?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui