Réussir Aviculture 13 janvier 2015 à 08h00 | Par Armelle Puybasset

Chez LDC Amont, 160 000 m2 construits depuis 2008

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © www.ldc.fr

Avec ses onze organisations de production, LDC Amont regroupe 1430 éleveurs représentant un parc de près de 2 millions de mètres carrés. Pour compenser l’érosion du parc de bâtiment, le groupe a engagé en 2008 un plan de relance de la construction et de la rénovation. Les premières années, les efforts ont surtout porté sur la rénovation, visant notamment à réduire les consommations énergétiques.
« Fin 2013, nous avons atteint un taux de rénovation de 50 % de notre parc, précise Benoît Pineau, de LDC Amont. L’objectif de réduction de 20 % des charges de gaz a aussi été atteint. »
Les axes d’amélioration portent désormais sur l’optimisation des performances techniques
et la réponse aux attentes sociétales (gestion de l’ambiance, gestion de la lumière et du taux d’équipement). Pour y parvenir, le groupe s’appuie sur son outil interne Visiovolailles,
aujourd’hui à maturité.



- © Infographie Réussir

En ce qui concerne le renouvellement des bâtiments, LDC Amont totalise 160 000 m2 construits entre 2008 et 2013, soit près de 120 poulaillers.
La dynamique de construction s’accélère. « Le taux de construction est bien supérieur à celui de la moyenne nationale », remarque le coordinateur technique bâtiments. LDC Amont maintient son dispositif d’aide à l’investissement (15 euros/m2 pour une construction, 7,50 euro/m2 pour une reprise, 20 % d’aides pour une rénovation plafonnées à 6 €/m2, 4 euros/m2
pour une dalle bétonnée). « 5 millions d’euros ont déjà été versés par LDC Amont ».

Le plan de relance prévoyait également la formation des jeunes éleveurs, dont la cinquième
promotion vient de démarrer.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Tient-on suffisamment compte des mycotoxines dans les aliments composés?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui