Réussir Aviculture 15 octobre 2014 à 08h00 | Par Pascal Le Douarin

Ce qu’il fallait voir au Space

Quelle que soit la conjoncture, le salon de l’élevage de Rennes arrive à tenir ses promesses d’événement majeur de la rentrée, par la diversité de son offre d’exposants, par les rencontres et par les découvertes qu’on y fait.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
« Un salon 
incontournable 
pour qui veut rester 
dans la course »
« Un salon incontournable pour qui veut rester dans la course » - © Baudry, Roger, Ollivier - Space 2014

Rien n’y fait ou presque et c’est tant mieux. Malgré les vicissitudes du mo-ment, le Space a encore fait le plein de visiteurs. Officiellement 114 718, un chiffre stable (+0,1 % par rapport à l’an dernier), mais en progression de 10 % pour les visiteurs étrangers. Ce qui en fait le deuxième salon mondial des productions animales, après EuroTier à Hanovre (Allemagne) qui aura lieu en novembre prochain. Comme il est impossible de résumer ce qui s’est dit et vu pendant quatre jours sur 68 000 mètres carrés de stands, ce dossier en est un écho partiel et partial.
Politiquement, c’est le vide et l’absence qui ont marqué cette édition. Certes, le Premier ministre et le Président de la République étaient occupés cette semaine-là, le premier à demander la confiance du Parlement, le second à préparer sa conférence de presse.
Mais les autres ? À leur décharge, aucune crise agricole majeure n’était annoncée. La colère des légumiers bretons et les liquidations judiciaires des abattoirs Gad (porc) et Tilly Sabco sont « seulement » survenues les deux semaines suivantes.
Seul, « notre » ministre Stéphane Le Foll a fait le déplacement, presque en catimini. Arrivé le premier jour à 8 heures, il a visité un salon a peine réveillé et a terminé son tour vers 9 h 30, pour ensuite rentrer à la capitale. Une partie de son discours a accentué la division au sein de la « famille » du poulet export. Stéphane Le Foll a salué la « renaissance de la filière du poulet export », en omettant les difficultés de Tilly Sabco. Il a félicité les dirigeants de Doux présents en cette heure matinale.
Enfin, que dire de l’absence de la ministre de l’Écologie et du Développement durable, pourtant « un peu » concernée par les activités agricoles et leurs impacts…
Quant à la qualité des affaires conclues et à l’ambiance générale ressentie, chacun aura son interprétation. Aux dires des exposants, les contacts ont été dans l’ensemble positifs.
Parce que les temps sont durs, les éleveurs sont conscients qu’il faut réinvestir, moderniser et se remettre en cause pour rester dans la course à la compétitivité. À condition que leurs marges et leurs revenus ne s’effritent pas… Ils ont un exemple sous les yeux. L’arrêt brutal des restitutions sur le poulet export oblige les éleveurs concernés à une profonde mutation ou les laisse sur le bas-côté. Les entrepreneurs n’ont pas d’autre choix que de faire des efforts d’adaptation pour ne pas connaître l’incertitude du lendemain. Quel que soit le secteur d’activité, c’est le challenge à relever…

- © Baudry, Roger, Ollivier - Space 2014

Pour en savoir plus

 

Voir dossier Réussir Aviculture d'octobre 2014. RA n°200, p. 10 à 23.

Au sommaire :

p. 12 - Économies d’énergie et nouvelles technologies occupent la scène
Matériels

p. 18 - Les filières mettent en avant leurs atouts
Débats, conférences de presse...

p. 22 -  La recherche vétérinaire sécurise les élevages
Pou rouge, vaccinations

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Actualités
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Question du mois

Tient-on suffisamment compte des mycotoxines dans les aliments composés?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui