Réussir Aviculture 14 janvier 2013 à 18h10 | Par P. Le Douarin

Avenir de la filière avicole en Bretagne - La Conférence régionale réaffirme des évidences

Après une mise en place le 24 septembre 2012 et les réunions des trois groupes de travail, la conférence régionale avicole a tenu sa seconde réunion ce lundi 14 janvier, sans décision concrète.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La seconde réunion plénière de la Conférence régionale avicole de Bretagne s'est tenue lundi 14 janvier à Rennes
La seconde réunion plénière de la Conférence régionale avicole de Bretagne s'est tenue lundi 14 janvier à Rennes - © Préfecture de Bretagne

Le Préfet et le vice-président du Conseil régional de Bretagne ont reçu les acteurs de la filière avicole à Rennes. Ils se sont mis d’accord sur plusieurs orientations, résumées par un communiqué de presse :

 

-         la filière grand export doit être abordée collectivement et d’une nouvelle manière, avec de nouvelles propositions concernant les aides européennes ;

 

-         la production amont peut gagner en compétitivité en poursuivant sa modernisation ;

 

 

-         le dialogue entre les acteurs de la filière doit être amélioré. Le principe d’une conférence régionale avicole sera maintenu ;

 

-         les leviers de compétitivité doivent être identifiés maillon par maillon, notamment en travaillant la robotisation ;

 

-         les salariés doivent être mieux formés ;

 

-         le marché français peut être reconquis sous conditions : appliquer aux produits importés le code des bons usages, soutenir la recherche de la valeur ajoutée, recentrer les gammes de produits et définir une approche partenariale entre industriels et GMS.

 

Ces conclusions n’apportent pas d’éléments nouveaux aux professionnels, mais elles auront peut-être eu le mérite d’alerter les pouvoirs, politiques et publics, sur l’état réel d’une filière dont dépendent beaucoup d’emplois agroalimentaires.

 

Ces travaux vont alimenter les réflexions du plan stratégique national conduit par Alain Berger le délégué interministériel aux IAA. Tout comme elles alimenteront celles qui s’engagent sur les programmations 2014-2020 en matière d’aides européennes (notamment FEADER), nationales et régionales.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Tient-on suffisamment compte des mycotoxines dans les aliments composés?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui