Réussir Aviculture 16 janvier 2002 à 14h44 | Par Dominique Poilvet

Approvisionnement en eau - La base d´un bon diagnostic

« Une analyse annuelle est indispensable » : une analyse complète reste la base de toute démarche de diagnostic et d´amélioration de l´eau.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La bactériologie se fait sur six critères qui permettent de cerner l´origine et la nature de la contamination. « Les flores recherchées sont des germes témoins de contamination. Leur présence en quantité importante peut révéler la présence d´autres bactéries plus pathogènes (salmonella, clostridies...), dont la détection se fait rarement car plus onéreuse, précise Loïc Fulber, du GDS 53t. La présence de germes dans l´eau est un signe de pollution récente et de proximité. Elle peut être aussi un témoin de l´accumulation de boues dans les puits. »
Attention au fer et au manganèse
Des critères chimiques comme les nitrates sont également des indicateurs possibles de pollutions. Les nitrites signalent la présence de matière organique en évolution.
Le fer, et parfois le manganèse, sera également analysé, car un taux élevé peut entraîner le colmatage des circuits d´eau, mais aussi diminuer l´efficacité des traitements au chlore et des médications ou vaccinations dans l´eau.
Si l´eau du captage contient trop de fer ou de manganèse, au risque de colmater les canalisations de l´élevage, il n´y a pas d´autres solutions que de traiter ou de revenir à l´eau du réseau. La seule précaution à prendre pour éviter un encrassage de la pompe est de ne pas puiser plus d´eau que le débit maximal de la veine d´eau.
Pour combattre les dépôts de manganèse parfois présents en quantité importante, le GDS 53 propose la solution de "l´hydrocurage", en injectant de l´air avec de l´eau dans les canalisations. On adapte un raccord entre le compresseur et une vanne branchée si possible à l´extrémité du circuit. Cependant, cette technique peut parfois provoquer des colmatages au niveaux des coudes ou des rétrécissement des canalisations.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pourrait-on ouvrir le capital des élevages pour permettre d’investir ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui