Réussir Aviculture 30 novembre 2012 à 08h00 | Par P. Le Douarin

Absence de négociations avec la distribution - Les producteurs d’œufs font pression sur les conditionneurs

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L'augmentation de 31,5 % des matières premières en un an représente 80 euros par tonne d'aliment et un centime par œuf produit
L'augmentation de 31,5 % des matières premières en un an représente 80 euros par tonne d'aliment et un centime par œuf produit - © P. Le Douarin

Selon la section œufs de l’Union des groupements de producteurs de Bretagne (UGPVB) (1), « le maillon aval de la filière œuf n’assume pas son métier. » Le président Yves Marie Beaudet déplore que les conditionneurs ne négocient pas avec la grande distribution pour demander une hausse du prix de vente des œufs.


À raison de 80 euros d’augmentation par tonne d’aliment, la répercussion est d’environ un centime par œuf produit. Pour un élevage de 100 000 poules, cela équivaut à 320 000 euros sur une année.


« Les sociétés commerciales aval se doivent de passer impérativement une revalorisation »
insiste l’UGPVB.


Faute de quoi, les maillons amont ne pourront pas supporter longtemps ces surcoûts, et les contrats entre les éleveurs et leurs repreneurs d’œufs risquent d’être remis en cause.



Fin 2011, les producteurs s’étaient mobilisés, à la demande des conditionneurs, pour manifester dans des hypermarchés de la région nantaise. Ce qui avait eu pour effet de faire passer des hausses. Si les conditionneurs veulent à nouveau les mobiliser, ils devront faire la preuve de négociations en cours, estime Yves Marie Beaudet.

 

 

(1) L’UGPVB œufs compte 10 organisations de production en Bretagne, mais aussi en Pays de Loire et en Normandie, représentant 42 % de la production française

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Actualités
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Question du mois

Tient-on suffisamment compte des mycotoxines dans les aliments composés?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui